Qu’est-ce que le ragréage ?

Qu’est-ce que le ragréage ?

Lors d’une construction ou d’une rénovation, le second oeuvre comprend divers travaux de finitions, comme la peinture, l’isolation et le revêtement mural et de sol. Ceux-ci peuvent nécessiter au préalable un ragréage des surfaces, notamment si elles présentent des creux, des bosses ou autres différences de niveaux. Voyons donc ce qu’est exactement le ragréage et comment il est réalisé.

Définition et utilité

Le ragréage est un terme technique du domaine du bâtiment qui désigne l’action de poser un enduit de finition sur une surface maçonnée (qu’elle soit neuve, restaurée ou brute). Il a pour objectif d’aplanir et de lisser le sol afin de pouvoir y déposer un revêtement.

Efficace lorsque le dénivelé est de 10 mm maximum, il s’avère indispensable lorsque le sol possède des creux, des bosses, qu’il n’est pas horizontal ou bien lisse. Cet enduisage va ainsi servir à boucher ces creux et à camoufler ces défauts en rajoutant une épaisseur (généralement de 5 à 10 mm) qui permettra alors de poser un revêtement de sol plus facilement et d’obtenir un beau résultat.

Il faut noter qu’il en existe 3 types :

  • l’enduit de lissage (produit en poudre à délayer et primaire d’adhérence)
  • le produit bi-composant (poudre et résine liquide à mélanger à l’eau)
  • le produit monocomposant (poudre seule, à délayer dans l’eau).

Préparation de la surface à ragréer

Avant de commencer, il faut savoir que cette opération d’enduisage peut s’effectuer sur toutes les surfaces dures (béton, ciment, carrelage, parquet, dalles de plastique rigides) mais en aucun cas sur des surfaces souples (lino, parquet flottant, moquette), ni sur des surfaces humides ou dont la porosité n’est pas adaptée.
Cette opération demande obligatoirement de préparer la surface en y retirant tous les éléments susceptibles de provoquer une mauvaise adhérence (écailles de peinture, résidus de colle, particules de bois etc.).

Il va falloir aussi contrôler l’humidité du sol en collant à sa surface un morceau de plastique souple transparent. Si au bout de quelques heures, celui-ci présente des gouttelettes alors le sol sera considéré comme humide et nécessitera la pose d’un film polyéthylène.

Il va falloir ensuite vérifier le niveau de porosité du sol, en y laissant tomber quelques gouttes d’eau. Si le sol les absorbe en moins de 1 minute, il est trop poreux. Si au contraire, elles ne sont pas absorbées dans les 10 minutes, le sol n’est pas du tout poreux. Dans ces 2 cas, il faudra alors employer un primaire d’accrochage pour assurer la réussite de l’opération d’enduisage (application au balai ou au rouleau de ce primaire puis respect du temps de séchage avant de procéder à la suite). Si par contre les gouttes sont absorbées entre 2 et 9 minutes, le sol est considéré comme normalement poreux et ne nécessite pas l’application de primaire.

Étapes du ragréage

Après s’être assuré que le sol est prêt, l’enduisage peut alors être lancé :

  • il faut d’abord retirer les portes, les plinthes et toute partie friable.
  • il faut ensuite passer l’aspirateur sur le sol et le nettoyer avec de la lessive St Marc (qui va parfaitement le dégraisser).
  • il faut, après cela, boucher les trous et les fissures à l’aide d’un mortier-colle.
  • puis il faut préparer l’enduit (en suivant bien la notice) qui pourra alors être versé par succession de 1 à 2 m² et étalé. Il faudra alors veiller à bien le répartir le long des murs, en commençant par le coin opposé à la porte et en terminant par celle-ci, pour pouvoir sortir librement de la pièce sans devoir marcher sur l’enduit fraîchement posé. A noter que la planéité du sol sera contrôlée régulièrement avec un niveau.
  • une fois terminé, il faudra laisser sécher durant 48 heures avant de pouvoir marcher sur le sol, d’appliquer une seconde couche d’enduit ou de poser un revêtement.

Sachez que si vous faites réaliser vos travaux par un professionnel, ce qui est fortement recommandé, un carreleur va vous facturer entre 20 et 40 euros du mètre-carré pour ragréer un sol, prix auquel il faudra rajouter le coût de la pose du carrelage si vous passez pour cela par un artisan. Le mieux, pour faire rénover ses sols, est de confier les 2 tâches au même spécialiste (qui connaîtra parfaitement les 2 techniques) pour mieux négocier les prix. Mais n’oubliez pas qu’il faut toujours demander plusieurs devis pour profiter du meilleur tarif de votre région…

Pour en savoir plus

Articles en relation